Sieste crapuleuse


Le temps s’y prêtait

Elle se repose à moitié nue

Sur son lit de cure

Il entre yeux très allumés

Courtois, galant

Blouse blanche d’infirmier

Pour soigner, aider

Et d’un pas à l’autre

Endormis après l’amour

La sueur coule le long de mes jambes.

***

Pandora Joy/Tears – France

Publicités

Commentaires fermés sur Sieste crapuleuse

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.